Le negro spiritual : l’origine de la musique gospel

Les chants Negro Spirituals sont souvent considérés comme la base des chants Gospel, et font référence au premier testament. Connaître l’origine de ces chants est important si l’on s’intéresse à la genèse de la musique Gospel traditionnelle et contemporaine.

Historiquement, les premiers africains arrivèrent en Virginie vers 1620. Ce fut le premier siècle de la colonisation Africaine. Pendant les dizaines années qui suivirent, il était impossible pour un esclave d’accéder à l’évangélisation.

Mais progressivement par la suite, quelques premières personnes noires commencèrent à être admises dans les églises. Elles ne furent pas autorisées à se mêler aux fidèles blanc, et devaient chanter de façon occidentale.

A force de lutte, c’est vers 1780 que les premières paroisses noires firent leur apparition, au départ dans le Nord de l’Amérique.
C’est ensuite avec la guerre de sécession, à partir de 1861, et l’abolition de l’esclavage, que commencèrent à apparaître au grand jour les negro spirituals.
Bien peu d’enregistrement illustrent malheureusement cette période, inestimablement riche en « créations artistiques », symboles d’une mutation sociale historique.

Certains spécialistes s’accordent à dire que c’est à partir de ces Negro Spirituals qu’ont pu véritablement se développer avec plus de liberté et de créativité le Jazz et le Blues, puis la Soul music.

La plupart des groupes de Gospel Event éprouvent beaucoup de respect et de joie à interpréter les principaux Negro-Spirituals que sont par exemple :

  • Go down, Moses
  • Nobody knows the trouble I’ve seen
  • Swing Low, Sweet Chariot
  • Sometimes I feel like a Motherless Child
  • Joshua Fit the Battle of Jerico

La diffusion du Negro Spirituals et sa reconnaissance à travers le monde entier seront facilitées par la fondation des premiers établissements universitaires noirs américains au lendemain de la Guerre Civile. Ces Etablissements forment des ensembles vocaux qui partent en tournée à travers tout le pays, à l’image des « The Fisk Jubilee Singers » formés en 1871 au sein l’Université de Fisk à Nashville (Tennessee). Cette chorale très célèbre a largement contribué à exporter le Negro Spiritual en Europe :
the jubilee singers

 

Back to Top